Résidence

évolution

Benjamin Thigpen

24 > 28 FÉV

GMEA, Albi

Benjamin Thigpen : dispositifs électroacoustiques

Depuis 2014, je joue un instrument inventé, basé sur l’utilisation des piézos (microphones de contacte) des inducteurs (microphones de champs magnétique), des excitateurs (“transducteurs”, ou haut-parleurs sans membrane), des objets quelconques (bars de métal, morceaux de porcelain, styrofoam, scie, spatules, couteaux, disc dur, souris...), des méthodes de feedback mécanique et magnétique, et des traitements digitales que j’ai programmé en Max. Avec cet instrument je joue dans le duo Rust (avec Jean-François Laporte), dans le duo Les Frères Bobine (avec Stefano Bassanese) et dans un duo sans nom avec Seijiro Murayama.
Cette année 2020, j’opère une révision totale de l’instrument : c’est un moment “d’évolution” accélérée. Le but est d’avoir une plus large palette sonore, plus de souplesse et un meilleur contrôle - plus de possibilités, plus de densité et de complexité, plus de raffinement, plus de finesse... Bref : d’aller plus loin dans une exploration à long terme des phénomènes physiques, digitales, électromagnétiques, gestuelles, acoustiques, esthétiques ; une exploration des sons ”vivants”, des bruits intenses, des mouvements infimes, des modes de jeux, des interactions avec la “volonté” de la matière...

Au GMEA, je développerai le côté software de l’instrument (déjà commencé en janvier à Montréal) : l’implémentation de nouvelles méthodes de distortion ; la réécriture des méthodes de délais multibandes et modulés ; la mise en place d’une architecture plus ouverte, et l’implementation des méthodes pour la génération semi-autonome de textures et de drones. Le travail continuera sans doute toute au long de l’année, et encore...

Après les 5 jours de résidence, je donnerai un stage d’initiation à Max.

© photo : Ilya Privezentsev

Centre National
de Création Musicale
Albi — Tarn

4 rue Sainte-Claire
81 000 Albi / France
+33 (0)5 63 54 51 75
info@gmea.net

newsletter